Accord entre le Tchad et le FMI sur un programme quadriennal de 560 millions USD

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, dans un communiqué daté du 27 janvier 2021, un accord avec le Tchad concernant un programme de quatre ans à moyen terme. Un programme qui pourrait être appuyé à hauteur d’environ 560 millions de dollars, au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) et du mécanisme élargi de crédit (MEDC).

D’après l’institution basée à Washington, ce programme est axé sur des réformes « ambitieuses » visant à soutenir la reprise après la Covid-19 et la réduction de la pauvreté, ainsi qu’à rétablir la viabilité de la dette. « Il comprend notamment un ensemble de réformes destinées à augmenter les recettes non pétrolières, à consacrer des ressources suffisantes aux secteurs sociaux et à l’investissement public, à renforcer le secteur bancaire, à promouvoir l’accès à une énergie plus abordable et verte, ainsi qu’à améliorer la gouvernance, la transparence en matière de dette et le climat des affaires », précise le communiqué.

« Les autorités ont réaffirmé leur détermination à pousser ces réformes, y compris lors de la période des élections présidentielles et législatives de 2021. Elles s’attendent à ce que le soutien financier du FMI ouvre la voie à un large soutien financier de la part des partenaires au développement ainsi qu’à un allégement de la dette de la part des créanciers », ajoute encore le document.

Par ailleurs, apprend-on, les réformes relatives au secteur financier veilleront à ce que le secteur bancaire résiste et s’adapte à la pandémie et soit en mesure de financer l’activité nationale, ainsi qu’à renforcer l’inclusion financière à moyen terme.

Par N Ledy

Challenges Radio

Read Previous

Les actions nouvelles de NSIA Banque Côte d’Ivoire admises à la cote le 12 février prochain

Read Next

Femmes, finance, relance, Zlecaf…, les convictions d’Evelyne Tall [Entretien]

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *