Banques : 2,870 milliards de dettes à payer par le FCTC NSIA Banque Côte d’Ivoire

Le Fonds commun de titrisation de créances (FCTC) NSIA Banques Côte d’Ivoire va procéder le 16 mars 2021 au paiement des intérêts trimestriels ainsi qu’au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé « FCTC NSIA Côte d’Ivoire 7% 2020-2025 », pour un montant global net d’impôt de 2,870 milliards de FCFA (4,305 millions d’euros), ont annoncé les responsables du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) basé à Abidjan.

Dans le cadre du développement de ses activités, NSIA BANQUE Côte D’Ivoire était à la recherche de mécanismes financiers innovants qui lui permettraient de refinancer son portefeuille de créances, en vue d’optimiser sa capacité d’intervention, dans un contexte marqué par la hausse de la demande de crédit. C’est dans ce sens que la titrisation de créances était apparue aux responsables de cet établissement bancaire comme un mécanisme capable de répondre à leurs aspirations. Ils estimaient ainsi qu’elle permettait de sortir les créances du bilan de la banque contre la perception d’une trésorerie permettant de répondre aux sollicitations du marché.

La titrisation de créances permettait également à la banque d’optimiser ses ratios prudentiels, tout en élargissant sa base d’investisseurs.

C’est dans ce sens que du 7 février au 6 mars 2020 ,  NSIA Banque Côte d’Ivoire, à travers le FCTC, a lancé sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) un emprunt obligataire par appel public à l’épargne  dénommée « FCTC NSIA BANQUE 7% 2020-2025 ».

Quatre millions d’obligations au porteur avaient été émises  avec une valeur nominale de 10.000 FCFA et destinées à tout investisseur (sans restriction) dans le cadre d’une offre au public. Dans le cadre de la même émission, 1,750 million d’obligations avaient été réservées à la Société Financière Internationale dans le cadre d’une prise ferme. En outre, deux parts avaient été émises sous la forme nominative pour un montant nominal d’un million de FCFA, destinée exclusivement au Cédant à savoir NSIA Banque Côte d’Ivoire.

Le montant total de l’émission était de 40,002 milliards de FCFA.

L’arrangeur de l’opération était Africa Link Capital structuration, une société à responsabilité limitée (SARL) basée à Abidjan ayant pour objet social la réalisation de prestations de structuration d’opérations de titrisation. La gestion de l‘opération était de la responsabilité d’Africa Link Capital Titrisation, une société anonyme basée toujours à Abidjan et spécialisée dans la gestion des FCTC. En revanche, NSIA Banque Côte d’Ivoire devait assurer à la fois le rôle de dépositaire, banque de liquidité et gestionnaire des créances.

Par Albert Savana

Challenges Radio

Read Previous

Ecobank Group et Small World au service de la diaspora africaine

Read Next

SITARAIL modernise ses ateliers de maintenance ferroviaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *