Cameroun : perspectives économiques positives post-Covid

La résilience de l’économie camerounaise présage d’une reprise des activités dans la plupart des secteurs de production où certains signaux passent déjà au vert, malgré des effets négatifs de la crise sanitaire liée à la pandémie du coronavirus. La présentation le 2 août 2021 par le gouvernement du « contexte macroéconomique et les orientations de la politique budgétaire de l’Etat pour la période 2022-2024 » table sur un trend haussier sur la période considérée.

Le taux de croissance qui a chuté à 0,7% en 2020 contre 3,7% en 2019 du fait de la pandémie, devrait reprendre une courbe évolutive pour se situer à 3,4% du PIB (Produit intérieur brut) en 2021, avant de s’établir à 4,4% en 2022. Ainsi, après une légère remontée à 2,1% en 2021, l’inflation resterait contenue à 2% en 2022, en deçà du seuil de convergence de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) qui se situe à 3%, après une légère remontée à 2,1% en 2021.

Un retour vers la croissance selon le ministre des Finances Louis Paul Motaze, en accord avec des partenaires techniques et financiers notamment le FMI (Fonds monétaire international) est la résultante de la réactivité du gouvernement qui a pris « d’importantes mesures » visant à stopper la propagation de la pandémie, à atténuer les impacts socioéconomiques et à mettre en place les conditions de la relance économique. Celle-ci serait essentiellement tirée par la dynamique du secteur agricole, la reprise des investissements et l’amélioration de l’offre d’énergie.

Dans ce contexte, les priorités seront tournées vers une dizaine de programmes, entre autres, la poursuite de la mise en œuvre du Plan global de riposte de lutte contre le coronavirus, la finalisation de la mise en service des projets structurants, le développement des régions affectées par les crises sécuritaires en particulier celles du Nord-ouest, du Sud-Ouest et de l’Extrême-nord, l’accélération du processus de décentralisation, la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement (SND30).

Tenant compte des hypothèses sur les recettes budgétaires 2022-2024, les projections des ressources totales du budget général en 2022 sont de 5 649,7 milliards de FCFA  (environ 10 milliards de dollars), en hausse de 68,4 milliards en valeur absolue et 1,2% en valeur relative par rapport à 2021. Entre 2022 et 2023, ces ressources s’établiraient à près de 6000 milliards de FCFA. Le Cameroun devra tabler sur une croissance longue pour espérer l’émergence économique projetée en 2035 par le chef de l’Etat Paul Biya.

Par Achille Mbog Pibasso

Challenges Radio

Read Previous

Côte d’Ivoire : la DGI exhortée à mobiliser 1.266,6 milliards de FCFA au second semestre 2021

Read Next

Un business angel marocain sur la piste des startups africaines

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *