CDC Group annonce un engagement de 60 millions de dollars dans le cadre d’une nouvelle stratégie en Afrique

CDC Group, institution de financement du développement (IFD) et investisseur impact du Royaume-Uni, a annoncé un engagement de 60 millions de dollars dans le cadre de sa stratégie de fonds de crédit privé africain, qui vise à remédier à une dislocation importante du marché du crédit et à un déficit de financement sur le marché intermédiaire, une situation intensifiée par la crise du Covid-19. ‎

‎Dans un communiqué publié mardi 14 septembre et parvenu à la rédaction de financial Afrik, CDC indique que cet engagement couvre deux investissements, à savoir un investissement de 30 millions de dollars dans Vantage Mezzanine Fund IV, géré par Vantage Capital, un gestionnaire de fonds panafricain établi ; et un investissement de 30 millions de dollars dans BluePeak Private Capital Fund I, le premier fonds de BluePeak. Des fonds qui devraient permettre aux récipiendaires d’accroître l’offre de crédit aux entreprises africaines du marché intermédiaire en fournissant un financement mezzanine contracyclique sur mesure et qui répond aux besoins du marché. ‎

Il s’agit des premiers investissements de fonds dans le cadre de la stratégie des fonds de crédit privé africains de la CDC‎.

Pour la directrice générale et responsable des fonds de capital-investissement chez CDC, Clarisa De Franco,‏ « ces investissements témoignent de l’engagement de CDC à jouer un rôle d’ancrage dans le succès et l’échelle des entreprises africaines de taille moyenne grâce à différents instruments. En outre, nous sommes convaincus que nos partenaires aideront leurs sociétés à investir dans la poursuite de la croissance, générant des rendements favorables qui motiveront les investisseurs commerciaux à investir sur le marché naissant du crédit privé en Afrique alors que nous observons sa montée en puissance en tant que classe d’actifs prometteuse. »‎

Avec cette action, le Fonds de crédit privé africain de la CDC cherche à attirer davantage d’investisseurs commerciaux sur les marchés africains, ce qui contribuera à son tour à développer des ‎‎ ‎‎plateformes de dette privée fiables ‎‎et à long terme qui ‎‎peuvent faciliter la croissance économique, l’emploi et le développement durable sur tout le continent. ‎

Financée par le gouvernement britannique, la société revendique avoir investi dans plus de 1000 entreprises dans les économies émergentes et un actif total de 9,3 milliards de dollars. En 2020, CDC a engagé plus de 1,5 milliard de dollars dans les entreprises en Afrique et en Asie, et vise à investir jusqu’à 1,75 milliard de dollars en 2021 – en mettant l’accent sur la croissance inclusive, la création d’emplois et le soutien à la reprise économique après Covid-19.‎

Par AMADIGUENE NDOYE

Challenges Radio

Read Previous

Mali : le secteur de la microfinance entre croissance et défis

Read Next

CNUCED : prise de fonction de la Costaricaine Rebeca Grynspan, en succession du Kényan Mukhisa Kituyi

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *