Côte d’Ivoire: l’Union Européenne prend acte du résultat mais appelle l’opposition au dialogue

Le président Alassane Ouattara

L’Union européenne (UE) prend note de l’annonce des résultats provisoires annoncés par la Commission électorale indépendante (CEI). L’instance se garde bien toutefois de féliciter un président réélu avec un score fleuve (94%) mais pour un taux de participation de 10 % selon l’opposition, 48% selon la Commission électorale (CENI). Au moment dans certains quartiers de la capitale Abidjan, on entendait des klaxons pour célébrer la victoire, Les domiciles des principaux leaders ont été placés sous surveillance policière. Nommé président du Conseil national de la transition (CNT) par la coalition de l’opposition, Henri Konan Bedié maintient le mot d’ordre de désobéissance civile. Autant d’éléments qui motivent le communiqué de l’UE.

«L’absence de consensus sur le cadre électoral a fracturé le pays. De nombreux Ivoiriens se sont rendus aux urnes, mais de nombreux autres ne l’ont pas fait, soit par choix, soit par empêchement en raison des violences et blocages », regrette Josep Borell, le même envoyé spécial envoyé sur le théâtre électoral guinéen il y a deux semaines.

L’UE relève aussi les «très fortes disparités du taux de participation dans les différentes régions du pays, comme l’ont souligné plusieurs missions d’observations électorales présentes sur place ». Avant d’exprimer sa «vive préoccupation» concernant les tensions, les provocations et les incitations à la haine qui ont prévalu et continuent de subsister dans le pays autour de ce scrutin.

«Les violences qui ont causé la mort de plusieurs personnes et en ont blessé de nombreuses doivent faire l’objet d’enquêtes indépendantes afin que justice soit rendue dans les meilleurs délais », poursuit le message, usant des mêmes termes que ceux employés en Guinée, pays suspendu en ce moment à un contentieux électoral objet de recours, au con .
L’UE attend de l’ensemble des parties prenantes qu’elles prennent l’initiative en faveur d’un apaisement du climat et d’une reprise du dialogue, en associant les nouvelles générations et en favorisant la réconciliation par des mesures très concrètes qui permettront de tourner la page de la violence et de la division. Elle soutiendra tout effort déployé dans ce sens par les acteurs nationaux et internationaux.

Challenges Radio

Read Previous

Afrique du sud : Capitec Bank à l’assaut du marché immobilier

Read Next

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce des poursuites judiciaires contre les principaux instigateurs du CNT

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *