Coton : le Mali va mobiliser environ 36,3 millions USD pour soutenir les sociétés coopératives

Le gouvernement du Mali, à travers plusieurs institutions financières nationales et internationales, va mobiliser 20 milliards de FCFA (environ 36,3 millions USD) pour soutenir 8.000 sociétés coopératives des producteurs de coton. C’est dans cette optique qu’un accord-cadre de collaboration a été signé le 23 Avril 2021 entre les différents acteurs à Bamako.

Il s’agit d’une nouvelle forme de collaboration qui concerne le Fonds de garantie pour le secteur privé (FGSP), la Banque nationale pour le développement agricole (BNDA), Kafo jiginew, l’Office de la haute vallée du Niger (OHVN), la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton(C-SCPC), la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT) et le ministère de l’Économie et des Finances.

Les axes de cette collaboration portent sur un financement des Sociétés coopératives des producteurs de coton (SCPC) et exploitants membres à travers deux produits de financement, notamment  un crédit résilience-relance (C2R) sur une durée de deux ans. Ceci pour permettre à ces exploitations clientes de financer leurs besoins prioritaires de reprise, notamment la remise en état des matériels agricoles, la réparation des tracteurs et accessoires et achat de carburant pour tracteur. Le second est un crédit d’équipement et de rééquipement (CER) sur une durée comprise entre 25 et 60 mois, permettant de renforcer les capacités des exploitations sous-équipées afin de réussir la relance de la filière et les objectifs de production et de rendement pour la campagne prochaine (2021-2022).

Notons que le secteur coton qui assure les revenus de près de 4 millions de Maliens s’est trouvé fortement impacté, entre autres, par la crise du coronavirus entraînant une chute de 80% de la production au titre de la campagne 2020-2021.

Par Bakary Daouda Koné

Challenges Radio

Read Previous

Algérie: le secteur de l’assurance accuse le Covid-19

Read Next

Laureen Kouassi-Olsson lance Birimian, une société d’investissement au service du luxe made in Africa

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *