Couvre-feu, attestations, déplacements… le point sur les restrictions à partir du 15 décembre

Après un mois et demi de confinement, la France repasse sous le régime du couvre-feu. Avant 20 heures et après 6 heures, la population pourra de nouveau se déplacer sur tout le territoire national et sans attestation.

Fin du confinement, mais pas des mesures de restrictions : la France entame, mardi 15 décembre, un deuxième déconfinement, mais très différent de celui de mai dernier. Si la population pourra de nouveau se déplacer sur tout le territoire sans attestation, elle devra cette fois rester chez elle de 20 heures à 6 heures – sauf raisons impératives, dont le travail.

Pas d’ouverture non plus des théâtres, salles de spectacle, cinémas, musées ou encore des tribunes de stade qui resteront fermés, au moins jusqu’au 7 janvier. Le 10 décembre, lors d’une conférence de presse, le premier ministre Jean Castex avait tranché en faveur du maintien de mesures strictes, malgré quelques assouplissements, face à une situation sanitaire moins favorable qu’anticipé.

« La partie est loin d’être gagnée », avait prévenu le chef du gouvernement, précisant que « nous sommes sur une sorte de plateau ». « Nous ne sommes pas encore sortis de la deuxième vague », a abondé Olivier Véran, jugeant que « 11 000 nouveaux malades par jour, c’est beaucoup trop ». Pour le ministre de la santé, « si nous ne changeons rien, le risque est que la deuxième vague reparte dans les prochaines semaines ».

Regardez l’infographie : les étapes de la sortie du confinement

Fin octobre, le président Emmanuel Macron avait conditionné, après la réouverture des commerces fin novembre, la phase 2 du déconfinement prévue le 15 décembre à plusieurs critères, dont le seuil de 5 000 cas détectés par jour« Nous ne serons pas, le 15 décembre, à l’objectif que nous nous étions fixé », a convenu M. Castex, avant de détailler de nouvelles mesures, accompagné du ministre de la santé et du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin.

Source le Monde

Challenges Radio

Read Previous

Joe Biden, officiellement « président élu » des Etats-Unis, fait la leçon à Donald Trump

Read Next

France-Afrique: pourquoi Nicolas Sarkozy assiste à l’investiture d’Alassane Ouattara

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *