Covid- 19: La France renoue avec le confinement pour la seconde fois

Le président Macron annonce le nouveau confinement

Le président français Emmanuel Macron a annoncé mercredi, un nouveau confinement de toute la France avec des adaptations pour les départements et territoires d’Outre-mer. Cette mesure mise en place pour faire face à la très forte deuxième vague de coronavirus devrait prendre effet dès le 30 octobre, et durer jusqu’au 1er décembre 2020.

« Nous sommes submergés par l’accélération de l’épidémie », a expliqué le chef de l’Etat français dans une allocution télévisée d’une vingtaine de minutes. « Vous pourrez sortir de chez vous uniquement pour travailler, vous rendre à un rendez-vous médical, pour porter assistance à un proche, pour faire vos courses essentielles ou prendre l’air à proximité de votre domicile », a ajouté le président français.

Ce “re-confinement” s’annonce moins strict que celui observé au printemps 2020. Cette fois, les crèches, écoles, collèges, lycées resteront ouverts, alors que les cours seront donnés en ligne dans l’enseignement supérieur. « Nos enfants ne sauraient être durablement privés d’instruction », selon Emmanuel Macron qui autorise également les visites en maison de retraite.

Aussi faut-il noter que les Français devront se munir d’une attestation sur l’honneur afin de justifier leurs sorties auprès des autorités, comme ce fut le cas lors de la première phase de confinement.

Ce dispositif sera réévalué tous les 15 jours, a promis le chef d’Etat français.

« Certains pays comme l’Espagne, l’Irlande, les Pays-Bas ont pris plus tôt des mesures plus dures que les nôtres. Pourtant, tous, nous en sommes au même point, débordés par une deuxième vague qui nous le savons désormais sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première », a ajouté Emmanuel Macron.

En rappel, le pays connait une deuxième vague de contamination. Selon les données officielles publiées ce mercredi, 244 décès ont été enregistrés dans les dernières 24 heures. Plus de 20 000 hospitalisations sont en cours, et la barre des 3 000 personnes en réanimation a été franchie. Le président Macron qui a déclaré que “près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre”, n’a pas caché que la “deuxième vague sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première”.

Par Mensah Lady

Challenges Radio

Read Previous

OMC : les États-Unis s’opposent à la désignation de la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala

Read Next

Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo prend la parole pour la première fois après sa mise en liberté

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *