En Afrique, Jeff Bezos va injecter 1 milliard de dollars dans la Grande Muraille Verte

Lancé en 2007, le projet «Grande muraille verte» au Sahel a déjà permis d’engager près de la moitié des fonds promis et a reçu lundi  à Glasgow une promesse de dons évaluée à 1 milliard de dollars de Jeff Bezos, fondateur d’Amazon.

La Grande Muraille verte concerne onze Etats Sahéliens que sont le Burkina Faso, le Sénégal, Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Soudan et le Tchad.

Pour rappel, le projet avait  déjà reçu un coup d’accélérateur lors du One Planet Summit de Paris en janvier 2021, qui avait abouti à des engagements de financement de l’ordre de  19 milliards de dollars. Déjà,  48 % des fonds ont été engagés sur le terrain  à en croire le Président Français Emmanuel Macron lors d’une réunion tenue en marge de la COP26 de Glasgow sur ce projet de reforestation d’une vaste bande de terre qui traverse 11 pays africains.

Lors de la réunion du lundi 1er novembre tenue à Glasgow à laquelle participaient notamment le prince Charles et Jeff Bezos, ce dernier a déclaré que sa fondation «prendrait demain un engagement d’un milliard de dollars pour la restauration des terres, principalement en Afrique».  Un engagement qui concerne le projet de grande muraille verte qu’il faut selon lui nettement accélérer.« Nous sommes allés chercher le prince Charles et c’est le prince Charles qui est allé chercher Jeff Bezos», a précisé Emmanuel Macron devant la presse. Pour Macron, la difficulté est d’engager ces fonds internationaux sur tous ces petits projets. Une vingtaine de chefs d’Etats africains participent actuellement au Sommet de Glasgow.

Il s’agit notamment du Congolais Denis Sassou Nguesso, du Nigérien Mohamed Bahzoum, du Mauritanien Mohamed Ould El Ghazouani, du Bissau-Guinéen Umaro Sissoco Embaló, du Gabonais Ali  Bongo, du Kenyan Uhuru Kenyatta, du Libérien Georges Weah, de l’Egyptien Abdel Fattah Al-Sissi, du Nigérian Muhammadu Buhari et, entre autres, du Ghanéen Nana Akufo Addo.

Par ALBERT SAVANA

Challenges Radio

Read Previous

Gerardine Mahoro : « au sommet Afrique France de Montpellier, le socio-culturel l’a emporté sur l’économie »

Read Next

AGOA: la Guinée, l’Éthiopie et le Mali suspendus d’ici au 1er janvier 2022

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *