Etats-Unis: enjeux autour des élections sénatoriales entre TRUMP et BIDEN

Les Etats-Unis vivent un moment de cristallisation politique sans précédent dont les implications détermineront la direction de la nation américaine et de la politique étrangère de la première puissance mondiale lors des quatre prochaines années. Le double scrutin sénatorial partiel de ce mardi 5 janvier devrait permettre de départager démocrates et républicains pour le contrôle du Sénat et du congrès. 

Malgré le scandale révélé par le Washington Post où le président Donald Trump cherche désespérément à influencer le secrétaire d’État républicain de L’État de Géorgie, Brad Raffensperger, pour l’aider à inverser les résultats du scrutin dans l’État qui lui donnerait vainqueur, ce mardi encore lors d’un meeting en Géorgie, pour soutenir les candidats républicains en lice pour les sénatoriales, il a continué à distiller de fausses informations devant ses supporters pour soutenir sa prétendue victoire à l’élection présidentielle américaine du 3 novembre. Il a appelé à “sauver l’Amérique”. Pendant ce temps, Joe Biden était à Atlanta.

En ballottage défavorable les démocrates qui ont récolté 48 sièges au sénat contre 50 sièges pour les républicains doivent impérativement gagner les deux sièges pour espérer miser sur l’arbitrage du siège de Kamala Harris en cas d’égalité afin d’obtenir la majorité nécessaire pour faire passer les réformes promises par Joe Biden. En cas de victoire des républicains, la marge de manœuvre du 46e président des Etats-Unis va être réduite et il sera obligé de composer avec le camp républicain qui, à ne pas en douter ne lui fera pas de cadeau pour obstruer son programme de réforme.

Les démocrates misent ainsi sur l’influent candidat démocrate Raphael Warnock, un pasteur noir progressiste qui revendique l’héritage de Martin Luther King à Atlanta et qui officie dans l’église de l’icône de la lutte Pacifique contre la ségrégation des noirs aux Etats-Unis. Les démocrates comptent une nouvelle fois sur la force de la minorité noire d’Atlanta et dans les autres villes de Géorgie qui, il faut le souligner avait décisive lors du scrutin présidentiel de novembre et qui avait contribué à remporter cet  État traditionnellement républicain depuis 1992. Raphael Warnock sera opposé à la républicaine Kelly Loeffler.

Pour le contrôle de la haute chambre du congrès une victoire du second candidat démocrate Jon Ossoff, ancien journaliste d’investigation qui sera opposé au sénateur républicain sortant David Perdue, sera cruciale.

Par Amadou Diallo

Challenges Radio

Read Previous

L’AFC obtient un prêt de 250 millions de dollars de l’international Development Finance Corporation

Read Next

Annexe fiscale 2021 : le gouvernement prend des mesures pour encourager la mobilisation de l’épargne

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *