Forum sino-africain : la Chine s’engage à construire une communauté d’avenir partagé dans la nouvelle ère

La huitième session de la Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-Africaine (Focac) s’est tenue du 29 au 30 novembre 2021 au Centre international de conférences Abdou Diouf (Cicas), à Diamniadio (Sénégal). Organisée en mode hybride, cette rencontre a connu la participation des chefs d’États africains et de la Chine, des responsables gouvernementaux concernés, des représentants des institutions, des chambres de commerces et de l’industrie, des entrepreneurs éminents du milieu des affaires, les représentants des PME. Et a abouti à l’adoption d’un document relatif à la Vision 2035 de la Coopération sino-africaine.

Placée sous le thème « Approfondir le partenariat sino-africain et promouvoir le développement durable pour bâtir une communauté d’avenir partagé entre la Chine et l’Afrique, dans la nouvelle ère », la cérémonie d’ouverture a été co-présidée en présentiel par le président sénégalais Macky Sall et en distantiel par son homologue chinois Xi Jinping.

A l’entame de son mot de circonstance, le chef de l’Etat sénégalais a proposé une feuille de route et émis le souhait qu’une attention particulière soit accordée aux différentes priorités notamment, le renforcement de la souveraineté pharmaceutique et médicale, la poursuite des efforts de modernisation de l’agriculture pour assurer la souveraineté alimentaire collective pour une émergence économique, le renforcement de la formation technique et professionnelle, l’apprentissage des métiers et l’éclosion des talents dans le numérique pour soutenir l’emploi, l’auto emploi et l’entrepreneuriat des jeunes; la poursuite de la réalisation d’infrastructures de base en Afrique, ainsi que l’accélération de la collaboration sud-sud.

Depuis Beijing, le Chinois Xi Jiping, dans son allocution, a avancé des propositions afin de marquer le long voyage et le point de départ historique dans la construction d’une communauté d’avenir partagé Chine-Afrique dans la nouvelle ère.

« J’aimerais avancer les quatre propositions suivantes : premièrement, poursuivre la lutte solidaire contre la Covid-19, de manière à soutenir la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins et assurer effectivement l’accessibilité et l’abordabilité des vaccins en Afrique pour combler le fossé vaccinal. Deuxièmement, approfondir la coopération pragmatique. Nous devons ouvrir de nouvelles perspectives à la coopération sino-africaine, accroître les échanges commerciaux et les investissements, renforcer la coopération sur l’économie numérique et promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes africains et le développement des PME. Troisièmement, promouvoir le développement vert face au changement climatique, défi majeur de toute l’humanité. Quatrièmement, défendre l’équité et la justice. Le monde a besoin du véritable multilatéralisme. »

Le président Xi Jinping a également mis l’accent sur les neuf programmes de la mise en œuvre du plan triennal de la Chine vis-à-vis de l’Afrique, dans lequel figure le programme pour la promotion de l’investissement. « Dans les trois ans à venir, la Chine encouragera ses entreprises à investir au moins 10 milliards de dollars américains en Afrique et elle réalisera pour le continent dix projets d’industrialisation et de promotion de l’emploi, accordera aux institutions financières africaines une ligne de crédit de 10 milliards de dollars américains», a promis le Chinois.

Outre les projets d’investissement, ce programme prévoit également l’annulation des dettes non remboursées liées aux prêts intergouvernementaux sans intérêt arrivant à échéance fin 2021 des pays les moins avancés de l’Afrique.

Le Focac qui se veut une plateforme de dialogue politique dans le cadre de la coopération sud-sud et un mécanisme de coopération entre la Chine et l’Afrique a permis aux ministres et autres responsables ayant pris part aux travaux d’échanger et d’adopter l’accord sur 4 documents finaux résumés en plusieurs points notamment. Il s’agit notamment de faire rayonner l’esprit d’amitié et de coopération entre la Chine et l’Afrique, et de renforcer la solidarité pour triompher de la pandémie. La Chine s’engage également à fournir un milliard de doses de vaccins supplémentaires, dont 600 millions sous forme de don et 400 millions sous d’autres formes comme la production conjointe entre des entreprises chinoises et les pays africains concernés.

Les résultats de cette huitième conférence ont ainsi donné lieu à un engagement de la Chine à enrichir les relations sino-africaines, à apporter des solutions aux problèmes de développement les plus urgents, à défendre le multilatéralisme en soutenant la paix, la justice, l’équité, et enfin, à bâtir une communauté d’avenir partagé à l’ère nouvelle.

Par DOMINIQUE MABIKA

Challenges Radio

Read Previous

Sénégal-Mauritanie : Macky Sall et Mohamed Ghazouani lancent les travaux du pont stratégique de Rosso

Read Next

Côte d’Ivoire : des acteurs financiers engagent des réflexions sur la titrisation

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *