Guinée : la banque d’investissement de la CEDEAO finance les entreprises avicoles

Les apports financiers de la Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest devraient permettre aux éleveurs de produire quelque 25 millions de poulets par an.

La Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BIDC) s’est engagée à financer les associations d’entreprises avicoles guinéennes dans le cadre des efforts des autorités de Conakry en faveur des activités agropastorales, a annoncé jeudi le président Alpha Condé.

Le chef de l’Etat guinéen a précisé lors du conseil des ministres que cet accord de la BIDC permettra à la Guinée de produire à terme 25 millions de poulets par an, abondant ainsi le marché de viande local.

Selon un récent rapport du ministère des Investissements et du Partenariat public-privé, la Guinée recèle d’énormes potentialités pour le développement de son aviculture. Il a constaté que la production de poulets de chair restait insignifiante à cause d’un manque de synergie entre la croissance démographique et le développement de la production des produits avicoles.

« La Guinée est en manque de grandes fermes industrielles de volailles, avec un système intégré et à bâtiments fermés », rapporte le document.

En Guinée, l’élevage constitue la deuxième activité du monde rural après l’agriculture et concerne environ 210 000 familles, soit 30% de la population rurale, selon les statistiques du ministère de l’Elevage et des productions animales.

Par Ristel Tchounan

Challenges Radio

Read Previous

Formation : « Il faut équiper les talents africains des compétences clés du 21ème siècle pour la 4e révolution industrielle »

Read Next

Afrique de l’Ouest : un Deal-Room virtuel pour connecter les investisseurs aux entreprises

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *