Guinée: L’État et WCS signent la convention ferroviaire et portuaire des blocs 1 et 2 du Simandou

À la suite de la signature de la convention de base du Projet d’Exploitation du Gisement des Blocs I et II du Simandou, le gouvernement guinéen et Winning Consortium Simandou, WCS (consortium SMB Winning) ont signé le 12 novembre 2020 à Conakry, la convention ferroviaire et portuaire pour le transport et l’exportation du minerai de fer des blocs 1 et 2 du Simandou avec ses retombées financières estimées à 15,5 milliards USD pour le pays.

Winning Consortium Simandou va ainsi construire une ligne de chemin de fer baptisée « le trans-guineen » d’une longueur de 650 à 679 Km reliant la mine et le port en eaux profondes d’une capacité de 80 millions de tonnes par an situé à Matakang, préfecture de Forécariah en basse Guinée.

La signature des conventions ferroviaires et portuaires représente une étape cruciale dans la mise en œuvre par les Chinois de ce méga-projet longtemps empêtré dans l’un des plus gros scandales de corruption lié au secteur minier.

Par Mamadou Allou Diallo

Challenges Radio

Read Previous

La transformation digitale, une promesse pour les start-ups africaines ( Contribution)

Read Next

Côte d’Ivoire : les dessous de la rencontre Ouattara-Bedié

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *