La CEDEAO réaffirme son engagement à soutenir l’accord de Paris

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) a annoncé, vendredi 11 décembre, son engagement à soutenir la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), ou l’accord de Paris adopté lors de la Cop 21.

« Il n’y a pas de temps à perdre pour répondre à l’urgence climatique, et cela ne pourra se faire sans l’action de tous, dans un esprit de solidarité et de responsabilité. En raison de la pandémie de la Covid-19, la COP26 de la CCNUCC a dû être reportée en novembre 2021, mais cette crise sanitaire aux conséquences multiples sur le plan économique et social ne doit pas entamer la mobilisation ni retarder l’action », encourage Sékou Sangaré, commissaire de l’Agriculture, de l’Environnement et des ressources en eau de la CEDEAO.

Inscrite dans ce nouvel ordre mondial environnemental,  la communauté sous régional ne manque pas l’occasion d’acclamer l’initiative conjointe  du secrétaire général des Nations Unies,  António Guterres, du premier ministre britannique Boris Johnson et du Président Emmanuel Macron, avec pour objectif  de réussir le pari de maintenir l’augmentation de la température, si possible à 1,5°C.

« La CEDEAO réitère l’importance d’une action collective pour soutenir la mise en œuvre effective des CDN et de l’Accord de Paris, dans le cadre d’une approche solidaire et concertée, en commençant par l’échelle régionale. La Commission de la CEDEAO s’associe donc à cette mobilisation collective en soutenant les efforts de ses États membres dans le cadre de sa mission et de ses compétences d’attribution », affirme Jean Claude Brou, président de la Commission.

Par Albert Savana

Challenges Radio

Read Previous

Centrafrique : l’élection présidentielle à plusieurs inconnus

Read Next

COVID-19: La dernière grande victoire de TRUMP

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *