La RDC et DP World signent un accord sur les clauses renégociées du projet du port de Banana

Rodrigue Fenelon Massala, grand reporter.

Le chef de l’Etat de la Rdc, Félix Tshisekedi, a reçu à Kinshasa, mercredi 05 mai 2021, une délégation du Groupe DPWorld conduite par son Directeur régional pour l’Afrique , Monsieur Suhail Albanna. Les entretiens entre le chef de l’Etat et le Groupe Gp World ont porté sur le dossier du démarrage des travaux de construction du port de Banana qui avait connu quelques blocages dans sa phase opérationnelle. Au sortir de l’audience avec le Président Tshisekedi, Monsieur Suhail Albanna a indiqué que les deux parties ont trouvé un compromis sur certaines clauses de la convention.

Pour matérialiser les engagement des deux parties, le directeur Afrique du Groupe DPWorld et le directeur de cabinet du chef de l’État de la Rdc ont procédé, en présence du numéro un congolais, à la signature d’un accord sur les nouvelles clauses et sous-clauses renégociées (34 au total) à la demande, selon les informations en notre possession, du Président Félix- Tshisekedi afin de préserver et de veiller aux intérêts vitaux de la Rdc . Ces clauses vont se retrouver dans le nouveau contrat amendé qui devra être signé tout prochainement par le gouvernement de la Rdc et le Groupe Du World .

Pour rappel, la convention de construction du port en eau profonde avait été initialement signée le 23 mars 2018 sous le régime du président Kabila. L’accord a expiré le 23 mars 2020, ce qui a nécessité une renégociation qui a abouti à la conclusion d’une nouvelle convention pour une durée de 18 mois. Le contrat a été réajusté par le président Tshisekedi en vue de rééquilibrer les avantages et les profits de chaque partie prenante à la dite convention. Fort de cette entente, la RDC est partie pour se positionner en pays de transit, de logistique et du commerce de l’Afrique Centrale et de la région des Grands Lacs.

L’accord conclu le 5 mai ouvre la voie à un démarrage imminent des travaux de la construction du port en eau profonde de Banana située sur l’embouchure du fleuve Congo. Le chantier devrait durer deux ans. La matérialisation du projet permettra à Kinshasa et à Brazzaville, les deux capitales les plus proches du monde, de passer à l’étape tant attendue du projet de construction du pont sur le fleuve Congo. La Rdc posait comme préalable la construction de son port de Banana pour pouvoir relier toutes ses infrastructures d’intégration économique.

Challenges Radio

Read Previous

Femmes, droits et financements, une voie de développement pour l’Afrique

Read Next

Le néerlandais Goodwell Investments lance un fonds dédié aux PME africaines

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *