La récente augmentation des prix de l’énergie menace de maintenir l’inflation dans les marchés émergents (S&P)

Standard & Poor’s Global Ratings (S&P) a fait savoir que  la récente augmentation des prix de l’énergie aura pour conséquence de maintenir l’inflation dans la plupart des  marchés émergents.

Dans son dernier rapport en date du 14 octobre 2021, l’agence de notation financière a en effet souligné ces prévisions sont au-dessus des objectifs des banques centrales sur le long terme. L’inflation exerçant une pression à la hausse sur les taux d’intérêt locaux.

S&P mentionne que les  prix des hydrocarbures poursuivent leur tendance à la hausse, car la forte reprise de la demande liée à la réouverture des économies interagit avec les contraintes d’approvisionnement.

Les prix du pétrole, indique le document, ont atteint un sommet pluriannuel et il est possible qu’ils augmentent, étant donné que les services publics et les entreprises industrielles du monde entier pourraient passer du gaz naturel et du GNL à prix élevé au pétrole.

Les marchés ont réagi en anticipant davantage de hausses de taux dans plusieurs marchés émergents, en particulier ceux en dehors de l’Asie.

Les conditions de financement restent globalement favorables, mais la persistance de prix élevés de l’énergie constitue un risque émergent clé. Les taux d’intérêt locaux ont commencé à augmenter, mais la plupart du temps, de manière ordonnée.

Cependant, note S&P, de plus grandes inquiétudes concernant la hausse des prix de l’énergie pendant plus longtemps pourraient accélérer la hausse des taux et fragiliser les conditions de financement domestique. Des prix de l’énergie toujours élevés pourraient également entraîner une révision des prix des anticipations de normalisation de la politique monétaire aux États-Unis et conduire à des conditions de financement extérieur moins favorables.

Par IBRAHIM DIA Jr

Challenges Radio

Read Previous

Tunisie: une femme premier ministre, une première dans le Monde arabe (liste)

Read Next

Tunisie : Baisse de 428 millions de dinars du résultat net de la Banque Centrale en 2020

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *