Le Vice-Président ivoirien la réunion de Haut Niveau sur la Nutrition en Afrique

Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a présidé, ce jeudi 08 décembre 2022, au Sofitel Abidjan – Hôtel Ivoire, la Réunion de Haut Niveau sur le thème de l’Année Africaine de la Nutrition.

Cette Réunion a enregistré la participation d’éminentes personnalités, notamment celle de Sa Majesté, LETSIE III, Roi du Lesotho, Champion de l’Union Africaine pour la nutrition, de la Vice-Présidente de la Zambie, Mme W. NALUMANGO, du Premier Ministre de la République du Congo, M. MAKOSSO Anatole Collinet, du Président de la Commission de l’Union Africaine, M. Moussa Faki MAHAMAT, ainsi que la présence du Premier Ministre ivoirien, M. Patrick ACHI, des Présidents d’Institutions et des membres du Gouvernement ivoirien.

Intervenant à l’ouverture des travaux, le Vice-Président de la République a rappelé qu’en février dernier, la Conférence des Chefs d’États et de Gouvernement de l’Union Africaine a déclaré l’année 2022, « Année de la Nutrition » ; et le thème retenu pour cette édition est : « Renforcer la résilience nutritionnelle et la sécurité alimentaire : renforcer les systèmes agro-alimentaires, les systèmes de santé et de protection sociale pour accélérer le développement du capital humain, social et économique sur le continent ».

Dans ce cadre, il a souligné que la présente rencontre d’Abidjan permettra de définir une démarche commune, pour relever les défis auxquels sont confrontés nos Etats

en matière de souveraineté alimentaire et nutritionnelle.

M. Tiémoko Meyliet KONE a indiqué que de façon générale, l’élimination de toutes les formes de malnutrition demeure assujettie à la maitrise des effets néfastes du changement climatique, des conflits armés, des catastrophes naturelles et des crises sécuritaires et sanitaires. Il a fait remarquer que l’urgence, pour notre continent, est de sauver des vies et d’offrir des lendemains meilleurs à nos plus jeunes qui représentent l’espoir et l’avenir de nos communautés et de nos nations.

A cet égard, il a précisé qu’à l’instar des autres pays du continent, la Côte d’Ivoire s’est engagée à combattre la malnutrition sous toutes ses formes, d’autant que le Président de la République, S.E.M Alassane OUATTARA, a également fait de la lutte contre l’extrême pauvreté une de ses priorités, tout en contribuant à promouvoir la prospérité partagée.

Par ailleurs, le Vice-Président de la République a mis en exergue un certain nombre d’actions concrètes entreprises par le Chef de l’Etat ivoirien, tant au plan national que continental, pour traduire en actes sa vision sur la problématique de l’Alimentation et de la Nutrition en Afrique, à travers notamment la création, à Abidjan en 2019, du premier Centre d’Excellence Régional contre la Faim et la Malnutrition « CERFAM », en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM), pour couvrir l’Afrique de l’Ouest et du Centre. C’est dans ce même élan de solidarité internationale que la Côte d’Ivoire a organisé, au mois de mai dernier, la 15èConférence des Parties des Nations Unies pour la Lutte contre la Désertification et la Sécheresse (COP15).

L’initiative ‘’Abidjan Legacy Program », adopté à cette occasion, est un modèle de gestion durable des terres et de résilience des communautés face aux effets du changement climatique. M. Tiémoko Meyliet KONE, a, en outre, relevé la volonté des dirigeants africains de construire nos pays avec des citoyens bien nourris et en bonne santé́, ayant reçu une éducation et une formation de qualité, avec un accent particulier sur les populations vulnérables. Il a affirmé que les Etats peuvent atteindre l’objectif d’éliminer la faim et la malnutrition sur notre continent, car ils disposent des ressources naturelles et humaines nécessaires. Pour cela, ils devront, selon lui, redoubler d’efforts afin de créer un environnement institutionnel, politique et financier durable, plus propice à une bonne alimentation et à une meilleure nutrition.

Outre le Vice-Président de la République, plusieurs hautes personnalités, dont Sa Majesté, LETSIE III, Roi du Lesotho, et le Président de la Commission de l’Union

Africaine, M. Moussa Faki MAHAMAT, sont intervenues au cours de cette cérémonie sur les grands enjeux de la nutrition en Afrique.

Aux termes des travaux qui ont été marqués par des Panels, les participants ont adopté à l’unanimité, une Déclaration dite ‘’Déclaration d’Abidjan’’, qui met l’accent sur la nécessité d’agir rapidement pour réduire significativement la problématique de la faim et de l’alimentation sur notre continent.

Notons qu’en marge des travaux, le Vice-Président de la République a eu plusieurs entretiens avec de hautes personnalités.

Source Présidence

Challenges Radio

Read Previous

COP15: l’avenir des espaces naturels pour les dix ans à venir au centre des débats à Monréal

Read Next

Le ministre Bruno Koné lance le projet d’élaboration des Plans d’urbanisme directeurs de 80 localités ivoiriennes

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.