Les 4 derniers investissements du fonds I&P Afrique Entrepreneurs 2 (IPAE2)

Entre avril et juillet 2021,  le fonds d’impact I&P Afrique Entrepreneurs 2 (IPAE2) a accueilli  quatre nouvelles entreprises en portefeuille, au Ghana (XpressGas, Zeepay), au Kenya (EdPartners Africa) et au Cameroun (Pigier Cameroun).

Première de ce quatuor,  XpressGas est une entreprise ghanéenne pionnière dans la distribution de Gaz de Pétrole Liquéfié, un carburant abordable et accessible là où les réseaux de gaz naturel sont inaccessibles, notamment en zone rurale. Pour sa part,  Zeepay est fin-tech ghanéenne fondée en 2016 avec la mission de favoriser l’inclusion financière au Ghana.

Également parmi les nouveaux investissements de IPAE2,  Ed Partners, société spécialisée dans le financement du secteur éducatif au Kenya, en accordant des prêts aux écoles privées accessibles à la population à bas revenus.

Le dernier investissement concerne Pigier Cameroun, un acteur de premier rang dans la formation professionnelle au Cameroun, qui s’est donnée pour mission de « Former pour l’emploi »

Avec ces nouveaux investissements, le portefeuille IPAE 2, désormais constitué de 13 entreprises, démontre une vraie diversité sectorielle et géographique, alignée avec la stratégie d’investissement du fonds. Les entreprises opèrent dans 11 différents pays d’Afrique Subsaharienne et dans cinq secteurs clés : nouvelles technologies et IT, agro-business, énergie, éducation et médias, et santé.

Créé en 2002 par Patrice Hoppenot et dirigé par Jean-Michel Severino depuis 2011, le groupe compte environ 100 collaborateurs expérimentés et engagés, basés dans 10 bureaux africains (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Ghana, Kenya, Madagascar, Mali, Niger, Ouganda et Sénégal), à Paris et à Washington D.C.

I&P a accompagné plus de 170 PME réparties dans une quinzaine de pays africains, en leur apportant des financements de long terme ainsi qu’un soutien stratégique, managérial et technique.

Challenges Radio

Read Previous

Obligations de relance : 1.803 milliards de FCFA déjà levés par les Etats de l’Umoa

Read Next

Ghana : la croissance économique devrait rebondir à 4,7% en 2021 (FMI)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *