Les perspectives des Etats d’Afrique subsaharienne restent négatives, selon Fitch

Les Etats d’Afrique subsaharienne ont vu leurs perspectives de notation confirmées à négatives par l’agence de notation Fitch Rating. Seule la Côte d’Ivoire est sur des perspectives positives.

La région fait face à une hausse de la dette, conjuguée à des pressions budgétaires qui pèsent sur la liquidité.

Selon Fitch, le Bénin, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Rwanda et l’Ouganda, ont probablement évité une contraction du PIB en 2020 et retrouveront une forte croissance antérieure. Pour les autres Etats, l’assainissement budgétaire et un accès restreint aux devises pèseront sur le rythme de la reprise.

Fitch prévoit que la dette publique arrivera à des niveaux inquiétants en 2021 et 2022, période pendant laquelle sept pays de la région auront des dépenses d’intérêt public équivalentes à 20% ou plus de leurs revenus.

” La dette publique médiane augmentera encore en 2021 et 2022 suite à une poussée due à la pandémie en 2020, reprenant la tendance progressive à la hausse depuis 2012. La dette a déjà atteint des niveaux élevés dans de nombreux souverains d’Afrique subsaharienne…”, note l’agence dans un rapport.

Adama Wade

Challenges Radio

Read Previous

L’Égypte reçoit un fonds supplémentaire de 866,6 millions USD de l’AFD

Read Next

Indice d’ouverture sur les visas 2020 : favoriser la relance de l’économie africaine

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *