Lutte contre la vie chère en Côte d’Ivoire: Le gouvernement brandit des sanctions

Le ministre du commerce et de l’industrie, Souleymane Diarrassouba a animé une conférence de presse ce dimanche 18 juillet 2021 à son cabinet pour apporter des précisions quant aux informations relatives à la hausses des produits de premières nécessités sur le marché.

Le ministre a dans un premier temps expliqué que cette situation n’est pas propre à la Côte d’Ivoire, et qu’elle s’étend dans de nombreux pays à travers le monde .
Même s’il a reconnu une augmentation des prix de produit de premières nécessités sur le marché, le ministre a tenu à souligner que les hausses des prix annoncés par certains médias et sur les réseaux sociaux sont fausses et les commerçants qui s’adonnent à ses augmentations s’exposent à des sanctions.

« Lorsqu’un commerçant ne respecte pas les prix, il peut être sanctionné et interdit d’activité », a déclaré le ministre tout en invitant « les populations au calme et à la sérénité ».

En outre, il les exhorte à ne pas céder à la panique et surtout à ne pas diffuser des informations erronées qui favorisent une augmentation injustifiée des prix des produits de premières nécessités sur les marchés.
A en croire le ministre, le gouvernement est sensible aux cris de cœur des populations et ne peut pas rester passif face à une quelconque flambée des prix: « pour le gouvernement, la protection du consommateur est, pour nous, non négociable ».

Par conséquent, des mesures seront prises en tenant compte de la dynamique économique et la protection des consommateurs  »
S’agissant d’une marche annoncée pour ce lundi 19 juillet, le ministre s’est dit disposer à rencontrer les organisateurs même s’ils ne sont pas connus des fichiers officiels.

DA

Challenges Radio

Read Previous

Kiné-Seck Mercier : « Il faut avant tout changer la relation de l’Afrique avec elle-même »

Read Next

Cameroun : la Banque nationale de Guinée équatoriale ouvre les bureaux à Douala et à Yaoundé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *