Mali: environ 70 millions USD pour le financement de 16 projets des collectivités territoriales

Au Mali, le premier ministre Moctar Ouane a présidé la deuxième session du comité de gestion du Fonds de développement durable (FDD) dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger le jeudi 29 avril à Bamako. A l’issue des travaux, le chef du gouvernement malien a informé que sur les 27 projets portés par les collectivités territoriales, 16 ont été retenus.

Dans son discours d’ouverture, Moctar Ouane a affirmé « qu’à la suite d’un premier appel à proposition de projets, 78 projets ont été soumis au FDD, dont 53 émanant des collectivités territoriales et 25 des ministères sectoriels pour un coût estimé à 605,267 milliards de FCFA (environ 1,2 milliard USD). Et d’ajouter que l’examen des projets a permis au secrétariat technique du Fonds de procéder à la classification en 44 projets pertinents, 6 projets peu pertinents et 28 jugés non pertinents.

Conformément au manuel de procédures administratives, financières et comptables, le comité de gestion a présélectionné 27 projets portés par les collectivités territoriales sur les 44 classés pertinents et compte-tenu des ressources disponibles lors de la 3ème session. Parmi eux, 16 projets ont été retenus en vue d’être soumis au comité de pilotage. « Le coût de ces projets est estimé à 38,450 milliards de FCFA (environ 70 millions USD)  et est reparti comme suit : 09 projets dans les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, Taoudenit et Ménaka pour un coût estimé à 12,069 milliards de FCFA ; 03 projets dans la région de Mopti, pour un coût estimé à 13,610 milliards de FCFA ; 04 projets dans les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou pour un coût estimé à 12,771 milliards de FCFA », a révélé Mocta Ouane.

Notons que  le chef du gouvernement malien a réaffirmé la ferme volonté du gouvernement de tout mettre en œuvre en vue de permettre aux collectivités territoriales de jouer pleinement leurs rôles de promotion du développement régional et local.

Par Daouda Bakary Koné

Challenges Radio

Read Previous

Le Nigérien Mamadou Diop nommé vice-gouverneur de la BCEAO

Read Next

Le Sénégal veut reproduire les performances de la campagne agricole 2020/2021

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *