RDC : la croissance attendue à 0,2% en 2021 après une contraction de 8%

La croissance économique de la République démocratique du Congo (RDC) devrait remonter à 0,2% en 2021 selon le Fonds monétaire international (FMI) qui annonce une contraction de 8% en 2020.

« La pandémie de Covid-19 a eu des conséquences humanitaires et économiques négatives pour le peuple congolais. L’économie s’est contractée de 8 pour cent en 2020 du fait de la pandémie et des mesures pour la freiner ainsi que la baisse des prix et de la production du pétrole. En lien avec l’amélioration de ces facteurs en 2021, la croissance économique devrait remonter à 0,2 pour cent », lit-on dans une déclaration des services du FMI publiée le 26 février 2021 à l’issue d’une mission de revue du programme appuyé par la Facilité élargie de crédit (FEC) pour la République du Congo.

Néanmoins, indique la même source, les arriérés intérieurs et les faiblesses structurelles sous-jacentes continueront de peser sur la croissance économique hors pétrole. Les recettes non pétrolières ont résisté, malgré la récession, grâce à des mesures de renforcement des recettes telles que l’introduction des paiements électroniques et un élargissement de l’assiette fiscale, d’après le FMI.

« En 2021, l’amélioration des revenus pétroliers fera passer la position budgétaire globale en excédent. Cependant, le déficit primaire non-pétrolier augmentera à 18% du fait de l’augmentation des dépenses sociales et en capital pour atténuer l’impact de la pandémie et poser les bases d’une reprise résiliente », prévient l’institution.

Le pays totalise à ce jour plus de 25.000 cas de Covid-19 officiellement recensés, dont 700 décès et plus de 16.000 réémissions.

Par Albert Savana

Challenges Radio

Read Previous

RDC : Rawbank annonce un partenariat avec l’initiative Mopepe

Read Next

Marché financier de l’UMOA: appétit insatiable pour le papier Sénégal

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *