Scandale des dettes cachées: l’ex-ministre des Finances du Mozambique bientôt extradé vers son pays

Le ministère sud-africain de la Justice a annoncé, lundi 23 août, que l’Afrique du Sud va extrader l’ancien ministre mozambicain des Finances, Manuel Chang, vers son pays où l’attend un procès pénal portant sur le scandale des dettes cachées de 2 milliards de dollars ayant ébranlé le Mozambique durant le mandat du président Armando Guebuza.

Il s’agit, en effet, d’une affaire qui concerne la négociation d’un prêt visant à financer un projet de pêche au thon. Elle a été révélée en 2016, poussant les bailleurs de fonds à suspendre leur aide, ce qui a fait basculer l’économie mozambicaine dans une crise.

Inculpé pour son implication, l’ex-ministre Manuel Chang est détenu depuis 2018 en Afrique du Sud. Il fait, par ailleurs, l’objet d’accusations des Etats-Unis et d’une demande d’extradition dans le cadre dudit scandale. Une option vite rejetée par Maputo, estimant que la justice américaine n’a pas compétence pour juger l’affaire dans le cadre duquel 19 personnes ont déjà été inculpées. Parmi elles, Ndambi Guebuza, fils de l’ancien président Armando Guebuza.

D’ailleurs, l’annonce d’extradition de l’ex-ministre des Finances vers le Mozambique intervient dès l’ouverture du procès. Les 19 sont en effet accusées de chantage, faux, détournement de fonds et blanchiment, pour des montants de plusieurs millions de dollars. Les audiences devront durer près de deux mois.

Par N MENSSAH LEDY

Challenges Radio

Read Previous

Coronavirus : Hissène Habré, l’ex-président tchadien, est mort à l’âge de 79 ans

Read Next

Le self made man malien Samba Bathily inaugure le Mansa Floating Hub au Cap-Vert

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *