Tourisme : au Cap-Vert, une sortie de l’agonie attendue pour l’hiver 2021/2022

Le tourisme représentant 22% de son PIB, le Cap-Vert est de ces économies que la pandémie de Covid-19 a plongé dans l’agonie. Désormais, le secteur table sur un vrai redécollage à l’hiver prochain.

« L’année 2021 permettra de résoudre le problème de la sécurité sanitaire et nous pourrons déjà entrer dans un contexte hivernal différent. Personnellement, je m’attends à un hiver 2021/2022 très acceptable, car dans le tourisme il n’y a pas de mesures qui produisent des résultats immédiats », a déclaré dans un entretien avec Lusa, Gualberto do Rosário, président de la Chambre du tourisme du Cap-Vert, une organisation qui représente les hommes d’affaires du secteur.

Avec le tourisme comme pilier économique, représentant environ 22% du PIB, le Cap-Vert a été complètement agenouillé par la pandémie de Covid-19. Le pays est carrément entré en récession avec une croissance du PIB négative (-0,8) selon les statistiques de la Banque africaine de développement (BAD), après une performance de 5,7% en 2019.

Dans cet archipel ouest-africain, le Covid-19 a officiellement fait son entrée le 19 mars 2020. Le premier cas détecté était un touriste italien. Depuis lors, il s’en est suivi des mesures restrictives mondiales et nationales qui ont conduit à une paralysie totale du secteur. En septembre dernier, les agences de voyage, comptabilisant des revenus en baisse de 80% en huit mois, sont montées au créneau, réclamant des autorités un assouplissement des mesures.

En 2019, le Cap-Vert a accueilli 819 000 touristes. En 2020, l’archipel en a perdu plus de 610 000 selon la Chambre du tourisme du Cap-Vert. D’après Gualberto do Rosário, la majorité des hôtels restent fermés et ceux qui fonctionnent depuis lors ne reçoivent pas suffisamment de visiteurs pour ne serait-ce que couvrir leurs charges de fonctionnement. « Je ne m’attends même pas à un été moyen, je m’attends à un été faible, mais toujours meilleur que l’année dernière », a-t-il confié.

Le vaccin, cette issue stratégique

Lorsqu’il table sur une sortie de l’agonie d’ici l’hiver 2021/2022, le représentant des hommes d’affaires du tourisme cap-verdien mise sur l’objectif de vaccination à grande échelle telle que promue actuellement par la communauté internationale. Une mobilisation à laquelle le Cap-Vert adhère totalement. Le gouvernement, qui devrait démarrer sa campagne de vaccination ce 19 mars, entend vacciner 70% de sa population en 2021. Les autorités ont récemment réceptionné 5 850 doses de Pfizer après les 24 000 doses d’AstraZeneca dont ils ont cependant suspendu l’usage en raison de la polémique autour de ce vaccin.

Au Cap-Vert, les acteurs du secteur du tourisme n’ont jamais autant attendu de pouvoir reprendre leurs activités. En attendant le retour aux beaux jours comme avant la pandémie de Covid-19, certains opérateurs hôteliers, comme le groupe TUI, prédisent une relance progressive d’ici le début du printemps en raison de l’avancée des campagnes de vaccination en Europe.

Source TA

Challenges Radio

Read Previous

Le Tchad sollicite l’épargne régionale pour financer son développement

Read Next

Sécurité maritime : le Danemark se positionne dans le Golfe de Guinée avec l’envoi d’une frégate

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *