Exclusif: les dessous de la Rencontre Tshisekedi-Macron

Par Rodrigue Fenelon Massala, grand reporter.


Le président Français Emmanuel Macron avait convié son homologue congolais Félix Antoine Tshisekedi à un déjeuner de travail ce mardi à l’Elysée. Dès l’arrivée du président congolais (RDC), reçu sur le perron de l’Elysée par son homologue français, il s’est produit un renversement inédit de la pyramide protocolaire. En effet, les deux présidents ont commencé par s’adresser aux médias avant d’entamer leur déjeuner de travail.

Selon nos sources, cette entorse aux usages serait motivée par la situation de tension qui a occasionné une répression des manifestations brutales au Tchad. Au regard du tollé suscité par la prise de position de la France sur le dossier tchadien, est-ce avant même que l’Afrique ne se prononce sur le sujet, Emmanuel Macron tenait à dissiper tout malentendu.

But de la manœuvre, accorder les violons élyséens avec l’Union Africaine, instance présidée en ce moment par  Felix Tshisekedi.  Dans son speech, Emmanuel Macron a clairement spécifié que la France ne soutient pas une succession militaire à la tête du Tchad. Paris dissuade la junte qui s’est emparé du pouvoir au Tchad de ne point s’engager dans  cette voie.

C’est dans ce contexte précis que Emmanuel Macron et Félix Tshisekedi ont commencé par condamner  les violences et les répressions en cours au Tchad. Les deux chefs d’Etat appellent au retour de l’ordre constitutionnel et au respect des libertés publiques.

Le président Macron et son invité ont clairement déclaré qu’ils soutenaient la transition et la stabilité du Tchad mais pas une démarche de succession.

Par ailleurs, il sied de noter que, selon les informations en notre possession, le Président Tshisekedi, Président en exercice de l’Union africaine, qui a répondu favorablement à l’invitation de son homologue Francais peu avant la tenue du sommet du 18 mai prochain, affiche  une ferme volonté de renforcer la coopération bilatérale et de collaborer sur une série de sujets d’intérêt commun au niveau continental et international.

Les deux présidents sont d’accord pour approfondir leur coopération en matière sécuritaire, notamment pour renforcer les capacités des Forces armée de la RDC qui combattent les terroristes et d’autres forces négatives à l’Est du pays dans la perspective de pacifier définitivement l’ensemble du territoire national de la RDC. Les deux Présidents sont aussi d’accord pour développer leur coopération économique.

En outre, le Président Tshisekedi était aussi venu écouter  de vive voix les propositions du Président Macron concernant le financement de l’Afrique.   La France accueille, en effet, le 18 mai prochain, un sommet sur le financement des économies africaines mises à mal par la crise sanitaire du COVID-19.

Selon nos sources ,le  Président en exercice de l’Union africaine  ne saurait  se prononcer immédiatement sur les propositions faites par Emmanuel Macron. Il doit au préalable, selon l’esprit  de l’Union africaine, receuillir l’avis de ses pairs africains et recevoir mandat pour engager collectivement le continent.

Eu égard à cet effet, le président en exercice de l’Union Africaine compte convoquer dans les prochains jours une concertation panafricaine de haut niveau sur le dossier inscrit à l’ordre du jour par Paris avant le rendez-vous du 18 mai consacré au financement des économies africaines.

Challenges Radio

Read Previous

Tchad/ Succès Masra, président des Transformateurs : «le premier bilan de cette junte est catastrophique»

Read Next

Dividendes : 6,300 milliards de FCFA aux actionnaires de BOA Côte d’Ivoire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *