Le Maroc envisage une cryptomonnaie créée et garantie par Bank-Al-Maghrib

La ministre de l’Economie et des Finances du Maroc, Nadia Fettah Alaoui (photo), a déclaré le 10 janvier 2022 que son pays compte encadrer l’usage des monnaies virtuelles par une nouvelle législation. Précisant que son département examine aussi la possibilité de mettre en place une cryptomonnaie 100% marocaine, élaborée et garantie par Bank-Al-Maghrib, la banque centrale.

Ces annonces, faites lors d’une séance plénière des questions orales à la Chambres des représentants, interviennent dans un contexte où les cryptomonnaies sont interdites dans les transactions financières par la législation marocaine. Elles sont, pourtant, de plus en plus prisées dans le pays qui arrive au 24e rang du classement 2021 de l’indice d’adoption globale des cryptomonnaies de la société américaine de recherche Chainalysis.

En 2017, le ministère de l’Économie et des Finances et la banque centrale avaient mis en garde, dans une déclaration conjointe, contre les dangers de l’emploi des cryptomonnaies dans le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme. « Les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation, passible de sanctions et amendes », avaient-ils fait savoir.

Par NEPHTALI MENSAH LADY

Challenges Radio

Read Previous

Marché financier UMOA : Une nouvelle instruction régit l’agrément des SGI

Read Next

Grosse colère de Bamako suite au passage d’un aéronef de l’armée française dans les airs du Mali

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *