Maroc – Etats-Unis : 3 milliards de dollars pour soutenir des projets d’investissement privés

Le mémorandum d’entente entre le gouvernement marocain et la Société américaine de financement du développement international (United States International Development Finance Corporation-DFC) a été signé en marge de l’officialisation de la reprise des relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique ont signé, mardi à Rabat, deux accords de coopération destinés à promouvoir les investissements au Maroc et en Afrique lors de la visite de la délégation américano-israélienne de haut niveau.

Le premier accord, un mémorandum d’entente entre le gouvernement marocain et la Société américaine de financement du développement international (United States International Development Finance Corporation-DFC), a été signé par Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration et Adam Boehler, PDG de la Société américaine de financement du développement international.

Ce mémorandum d’entente prévoit de fournir un soutien financier et technique à des projets d’investissement privés, d’un montant de 3 milliards de dollars, au Maroc et dans les pays d’Afrique subsaharienne, en coordination avec des partenaires marocains.

Le deuxième accord, signé par Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger et Adam Boehler, est une lettre d’Intention entre les gouvernements marocain et américain, représenté par la Société américaine de financement du développement international concernant l’initiative américaine «Prosper Africa».

Normalisation des relations maroco-israéliennes

Une antenne de cette agence sera ouverte à l’ambassade des États-Unis à Rabat afin de faciliter l’accès aux investisseurs américains et coopérer ensemble vers l’Afrique, précise un communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères.

Pour rappel, une délégation israélo-américaine, dirigée par Jared Kushner, conseiller spécial et gendre du président américain Trump, a atterri hier à Rabat, dans le cadre de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Composée également de Meir Ben-Shabbat, conseiller à la Sécurité nationale de l’Etat d’Israël, et Avrahm Joel Berkowitz, assistant spécial du président Trump et représentant spécial pour les négociations internationales, la délégation a été reçue le même jour par le chef d’Etat marocain, le roi Mohammed VI.

Source TA

Challenges Radio

Read Previous

Nigeria : la Banque centrale révoque l’agrément de huit prestataires de services de paiement

Read Next

Présidentielles : le Niger s’apprête à tourner la page Issoufou et s’ouvre à l’alternance

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *