Noix de cajou : la Côte d’Ivoire signe une convention pour la réalisation d’entrepôts dans les zones de forte production

Le ministre ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, et le président directeur général de la société Tbea, Zhong Yanmin, ont signé le 16 septembre 2021, une convention pour un projet qui prévoit un investissement de 287 milliards de FCFA pour la réalisation de 108 entrepôts modernes de traitement et de stockage de noix brute de cajou et de 60 silos de stockage de céréales dans toutes les fortes zones productrices d’anacarde de la Côte d’Ivoire.

« Ces entrepôts auront une capacité globale de stockage de plus de 470 000 tonnes, et des silos d’une capacité de 30 000 tonnes chacun, répartis dans les zones de production sur l’étendue du territoire national », indique Kobenan Kouassi Adjoumani. D’après le ministre, l’objectif est d’atteindre un taux de transformation d’au moins 50% de la production nationale de noix de cajou, ainsi que l’autosuffisance en céréales, d’ici à 2025.

Cette politique qui s’inscrit aussi dans la modernisation de l’agriculture, devra permettre d’avoir des meilleures conditions de stockage et de conservation des produits et d’améliorer la compétitivité internationale des produits agricoles.

Le projet est annoncé pour générer 400.000 emplois directs et indirects.

Par YSSOUF KAMGATE

Challenges Radio

Read Previous

Sénégal : IFAGE lance un nouveau programme en DATA SCIENCE

Read Next

Tanzanie : un prêt de 116 millions USD du FAD pour moderniser le corridor routier sud

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *