Présidentielles américaines: Wall Street a déjà voté

Wallstreet de l’intérieur

Wall Street a largement spéculé lundi en misant sur une probable victoire de Joe Biden. A l’ouverture de la séance, les titres se sont envolés pendant 30 folles minutes durant lesquelles la rumeur d’une “large victoire” du candidat démocrate s’est répandue comme une trainée de poudre. Le candidat démocrate promet un plan de relance de 2 200 milliards de dollars.

Le S&P500 a gagné ce lundi +1,23% à 3.310 et en termine proche de ses niveaux d’ouverture, le Dow Jones se détache avec +1,6% (soit 0,6% de mieux qu’à l’ouverture, et sa meilleure performance depuis le 7 octobre), le Nasdaq se contente de +0,4% mais affichait -0,4% à 2 heures de la clôture après plus de 1,5% peu après l’ouverture.

Le scénario d’une victoire du candidat démocrate Joe Biden – qui a renforcé son avance dans les sondages ces dernières semaines – reste le scénario privilégié par les marchés, mais la question cruciale c’est la ‘sincérité’ du scrutin dans les ‘swing states’ (ces états qui décident du sort des élections) où les scores pourraient apparaitre serrés, ce qui pourrait pousser Donald Trump à exiger des recomptes, ou l’arbitrage de la Cour Suprême (qui lui est désormais toute acquise, à 6 contre 3). Et Wall Street espère que quel que soit le vainqueur, il remportera les 2 Chambres (le Sénat est tenu par le Républicains). Une victoire de Joe Biden serait moins favorable aux ‘GAFAM’ mais plus aux industrielles et aux valeurs ‘vertes’.

A noter que près de 100 millions d’Américains ont déjà voté par anticipation. Mais depuis des semaines, Donald Trump critique cette option, l’accusant de favoriser la fraude électorale. Le président entretient le flou sur la position qu’il adoptera en cas de défaite. «Dès que l’élection sera terminée, nos avocats seront prêts», a-t-il cependant pris soin d’ajouter, laissant entrevoir la possibilité d’une longue bataille judiciaire.

Par Albert Savana

Challenges Radio

Read Previous

Vente d’Oragroup: autopsie d’un deal politico-financier qui a échoué

Read Next

Guinée: La France avance avec prudence sur des braises

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *