RDC : le gouvernement apprête un budget de 10,3 milliards USD pour 2022

En conseil des ministres le 10 septembre 2021, le gouvernement de la RD Congo a adopté un avant-projet de loi de Finances qui s’équilibre en recettes et en dépenses à 20.682,6 milliards de FC (10,3 milliards USD) pour l’exercice 2022, soit un taux d’accroissement de 41,5% par rapport au budget en cours de 2021 chiffré à 14.620,5 milliards.

Selon le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya, par ailleurs porte-parole du gouvernement, ce budget accorde une priorité aux secteurs liés à la sécurité, aux secteurs sociaux principalement la santé et l’éducation, aux secteurs porteurs de croissance, notamment, l’agriculture, le développement rural, l’industrie et les infrastructures, au recensement et à l’identification de la population ainsi qu’à l’organisation des opérations électorales. Il met en évidence les politiques publiques prioritaires dans le domaine politique et sécuritaire, assure-t-il.

Précisément, indique-t-on, le texte prévoit des politiques visant la pacification de la partie Est du pays, le recrutement au sein de l’Armée, la mise à la retraite des éléments en fin de carrière et la couverture des frais d’assurance, le recrutement dans la Police et la mise à la retraite des éléments en fin de carrière, l’identification de la population par l’Office National d’Identification de la Population (ONIP) et le recensement général de la population par l’Institut National de Statistique (INS) ainsi que la préparation des opérations électorales par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) pour le cycle électoral de 2023.

La loi de finances gestion 2021, promulguée le 31 décembre 2020 par le président Felix Tshisekedi, avait été élaborée, selon l’exécutif, en phase avec le Fonds monétaire international (FMI) qui avait exigé un budget « réaliste », et avec lequel la RDC envisageait un programme finalement obtenu au cours de l’année. Sa mise en œuvre aura été marquée par les effets de la pandémie de Covid-19 sur l’activité économique.

Par NATHANAEL MAVINGA

Challenges Radio

Read Previous

Tunisie : Contraction notable du déficit budgétaire à fin mai 2021

Read Next

Bons du trésor : La Côte d’Ivoire lève 33 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UMOA

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *