Algérie: le secteur de l’assurance accuse le Covid-19

(1 dollar USD = 132,78 DA). En 2020, le secteur algérien des assurances a enregistré un chiffre d’affaires de 125 milliards de dinars (941 millions de dollars), en baisse de près de 5% par rapport à 2019, a a indiqué le ministre algérien des Finances, Aïmene Benabderrahmane, lors d’une récente intervention en marge de l’Assemblée générale du Conseil national des assurances (CNA).

Cause de ce ralentissement, les mesures de confinement prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie Covid-19 et la taxe anti-pollution sur les véhicules de tourisme et les engins roulants. La baisse a été particulièrement visible sur les primes agricoles (-17%) ou encore l’automobile (-9%). Cette dernière branche, représentant 50% des primes collectées, a enregistré un chiffre d’affaires de 62 milliards de dinars. A l’instar de la plupart des marchés africains, l’Algérie présente un taux de pénétration de l’assurance d’environ 1%. Le gouvernement qui a mis en place l’assurance Takaful (islamique) encourage les compagnies à développer les offres en matière d’assurance des personnes, les assurances agricoles et les assurances catastrophes naturelles.

Par Zeinab Filali

Challenges Radio

Read Previous

L’opérateur Togocom et le régulateur devant les tribunaux

Read Next

Coton : le Mali va mobiliser environ 36,3 millions USD pour soutenir les sociétés coopératives

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *