Automobile : après Volkswagen, Toyota lance une usine d’assemblage au Ghana

Moyennant un investissement de 7 millions de dollars, l’unité produira environ 1 330 véhicules par an destiné au marché ghanéen et régional.Toyota a officiellement lancé son usine d’assemblage de véhicules au Ghana ce mardi 29 juin lors d’une cérémonie largement diffusée et présidée par la président Nana Akufo-Addo. Moyennant un investissement de 7 millions de dollars, cette unité produira environ 1 330 véhicules par an destinés au marché ghanéen et africain en général. Un projet qui se concrétise ainsi deux ans après l’annonce Ichiro Kashitani, PDG de Toyota Tsusho Corporation.

C’est la deuxième usine d’assemblage lancée au Ghana en moins d’un an. En Août 2020, alors que la pandémie de Covid-19 battait encore son plein, Volkswagen a mis en service son unité d’assemblage d’une capacité de 5 000 véhicules par an.

Booster l’export du « Made in Ghana »

Saluant un projet qui contribue au programme de transformation industriel du gouvernement ghanéen, Nana Akufo-Addo a précisé l’ambition nourrie par son pays en abritant de tels investissements :

« L’utilisation de devises étrangères pour importer des voitures au Ghana sera réduite, en même temps, l’exportation de voitures fabriquées au Ghana vers d’autres marchés africains rapportera à notre pays des devises étrangères dont il a tant besoin ».

Dès les premiers mois de 2019, le Ghana a mis en place une stratégie particulière pour améliorer son climat des affaires et attirer plus d’investissements directs étrangers (IDE). L’objectif du pays est surtout d’intégrer le top 100 mondial et le top 5 africain du Doing Business de la Banque mondiale. Après l’annonce des nouvelles mesures prises par l’Exécutif (incitations fiscales, …), plusieurs multinationales se sont annoncées au Ghana, tant dans le secteur automobile que le secteur de l’hôtellerie, pour ne citer que cela. Et après une forte hausse de ses IDE en 2019 à 3,9 milliards de dollars, l’élan ghanéen a été freiné en 2020 par la pandémie de Covid-19 si bien que le pays n’a attiré que 1,9 milliard de dollars d’IDE selon le dernier rapport de la CNUCED.

L’usine d’assemblage automobile de Toyota qui vient s’ajouter à celle de Volkswagen place une nouvelle fois le Ghana au-devant de la scène en Afrique de l’Ouest en matière de construction automobile.

Source TA

Challenges Radio

Read Previous

Mali: EDM SA obtient un financement de la BOAD pour améliorer la sécurité de l’approvisionnement en électricité

Read Next

Siandou Fofana : «La Côte d’Ivoire entend se positionner dans le Top 5 des pays africains à fort potentiel touristique»

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *