Banques : La BIDC recherche 50 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) émet à compter de ce lundi 10 mai 2021, sur le marché financier de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), un emprunt obligataire par appel public à l’épargne dénommé « BIDC-EBID 6,50% 2021-2028 » pour un montant de 50 milliards de FCFA (75 millions d’euros).

A travers cette émission dont la souscription se poursuit jusqu’au 24 mai, 2021 la BIDC entend financer un certain nombre de projets identifiés dans au moins 7 pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Mali, Niger, Sénégal, Togo) regroupant plusieurs secteurs tels que l’agroalimentaire, l’infrastructure, l’énergie et la finance. Dans l’entendement des responsables de la BIDC, ce financement contribuera non seulement à la reprise de l’économie mais également à la création d’emploi, au renforcement de la sécurité alimentaire, à la lutte contre la pauvreté et au soutien des PME à travers des institutions financières.

Cinq millions d’obligations au prix de 10.000 FCFA l’une sont ainsi émises. Pour réussir l’opération d’emprunt, la BIDC a proposé aux investisseurs un taux d’intérêt  annuel de 6,50% sur une durée de 7 ans couvrant la période 2021-2028. Les intérêts seront payés semestriellement à partir de la date de jouissance des titres. Par ailleurs, les revenus liés à ces obligations seront exonérés de tout impôt dans les pays de la CEDEAO.

L’émetteur s’est engagé par ailleurs à rembourser le capital  semestriellement avec un différé de 2 ansà raison d’un dixième  dudit capital sur les 5 ans.

La BIDC est un émetteur régulier du marché financier de l’UEMOA. Actuellement, elle y dispose de trois emprunts obligataires en cours de vie qui ont fait l’objet de cotation à la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et dont les services financiers se font régulièrement à bonne date. Il s’agit des emprunts BIDC-EBID 6,50% 2014 – 2021  de 40 milliards de FCFA, BIDC-EBID 6,10% 2017-2027 de 26 milliards de FCFA et BIDC-EBID 6,40% 2019-2026 de 47 milliards de FCFA.

Par Albert Savana

Challenges Radio

Read Previous

Cinq portiques de parc pour consolider la croissance des volumes au port de Kribi en Centrafrique

Read Next

Semenciers et pépiniéristes réclament plusieurs milliards à l’Etat du Cameroun

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *