Cameroun : 800 milliards de FCFA de crédit pour la Société générale

La Société générale Cameroun (SGC) se positionnent parmi les principales banques qui accompagnent les agents économiques à fructifier leurs activités. Pour l’année 2020, la SGC a octroyé 802 milliards de FCFA (1,4 milliard d’euro) de crédit se distinguant comme leader sur ce segment d’activité avec 19,2% de part de marché. A travers une approche de financements diversifiée, cette banque apporte son appui au développement des projets publics privés, dans les domaines aussi variés que l’énergie, les transports, les finances publiques, l’agro-industrie.

Au cours des deux dernières années, la SGC a accru les souscriptions sur le marché des titres publics, avec une augmentation de 500 % de ses interventions en se classant comme meilleur Spécialiste en valeur du trésor (SVT). Son implication pour le développement des PME (Petites et moyennes entreprises) est assez significative ce qui s’est traduit notamment avec l’ouverture de la Maison de la PME en 2019. Cette initiative a permis de dispenser des formations spécifiques à plus de 600 chefs d’entreprises en partenariat avec le Groupement interpatronal du Cameroun (GICAM) et l’Agence française de développement (AFD) à travers PROPARCO, sa filiale dédiée au financement des projets privés.

Bien que représentant plus de 90 % du tissu économique du pays pour une contribution de plus 35 %  du PIB (Produit intérieur brut), les PME éprouvent d’énormes difficultés pour accéder au financement bancaire. C’est pour solutionner cette problématique que s’inscrit la signature en novembre 2020 d’une convention avec la Banque européenne d’investissement (BEI) pour l’ouverture d’un crédit de 10 milliards de FCFA en faveur des PME entre autres, pour renforcer leur fonds de roulement. Par ailleurs, en vue d’apporter un soutien aux entreprises face aux effets néfastes de la pandémie de coronavirus, la SGC et l’Etat du Cameroun ont signé en décembre dernier, un protocole d’accord pour le financement des PME à hauteur de 25 milliards de FCFA. Un projet pour lequel, les pouvoirs publics encouragent le secteur productif à se positionner pour l’après Covid-19 en relançant les activités.

Par Achille MBOG

Challenges Radio

Read Previous

Cote d’Ivoire : la Fédération des PME dénonce des « agissements » du ministère de tutelle à son encontre

Read Next

RDC : l’Etat encaisse 7,5 millions USD sur le marché financier local

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *