Côte d’Ivoire : Des réfugiés retrouvent un emploi formel avec le secteur privé

Le secteur privé joue un rôle central pour fournir des opportunités aux réfugiés, y compris l’accès à l’emploi. A cet effet, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, HCR, et la Direction d’aide et d’assistance aux réfugiés et apatrides (DAARA), relevant du Ministère des Affaires étrangères, ont initié, en août 2020, un partenariat avec Titan Sécurité, une entreprise privée offrant des solutions de sécurité.

Ce partenariat a abouti, 07 mois plus tard, par une opportunité d’insertion professionnelle, comme agents de sécurité privée, pour 11 réfugiés et 3 rapatriés, à l’issue d’une formation intense de 03 mois dont les coûts ont été équitablement pris en charge par HCR/DAARA et Titan Sécurité.

« L’implication du secteur privé auprès des réfugiés créé une valeur partagée pour toutes les parties prenantes. Le HCR se réjouit pour cette opportunité d’emploi pour ces réfugiés qui peuvent aussi fournir une source de compétences, de connaissances et d’expertise aux entreprises » a déclaré Ariane Kampingwe, Spécialiste en protection, en remerciant les différentes parties prenantes au nom de la Représentante du HCR.

A la suite de cette première vague, 20 autres réfugiés et rapatriés seront formés, comme agents de sécurité privée, dans les prochains jours pour un total de 34 personnes.

« C’est un véritable partenariat innovant qui participe à l’inclusion économique des réfugiés et des rapatriés vivant sur le territoire ivoirien » a déclaré M. Obrou, Sous-Directeur de la DAARA, tout en exprimant la gratitude du gouvernement ivoirien au HCR et à Titan Sécurité et en félicitant les stagiaires. De son côté, Keletigui Ponte Guy Patrick, Directeur General de Titan Sécurité, a réitéré la disponibilité de sa structure à promouvoir cette collaboration fructueuse en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes refugiés.

A l’issue de la cérémonie de remise de diplôme, le 17 mars 2021 au siège de Titan Sécurité à Abidjan, M. Bocho, réfugié originaire de la Centrafrique et Chef de la première promotion, a exprimé sa gratitude aux facilitateurs de la formation, notamment l’Institut professionnel de sécurité, et au HCR, DAARA et Titan Sécurité. « Au début de la formation c’était comme citron [difficile] mais maintenant c’est orange [facile] ! Nous pourrons désormais nous prendre en charge et reconstruire un meilleur avenir » dira-t-il avant d’inviter ses pairs à exécuter une séance de simulation pratique d’immobilisation d’un adversaire dangereux.

Source HCR

Challenges Radio

Read Previous

Les États-Unis octroient 9,7 milliards FCFA pour lutter contre l’extrémisme violent en Côte d’Ivoire

Read Next

Obsèques du Premier ministre: Séguela accueille son fils Hamed Bakayoko pour l’ultime voyage

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *