Livraison réussie des premiers vaccins contre la Covid-19 en Côte d’Ivoire

Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire a réalisé, avec succès, le 26 février 2021, l’enlèvement sur le tarmac, le dédouanement et la livraison de plus de 500 000 doses de vaccins et de seringues, dans le cadre de la campagne de vaccination des populations ivoiriennes contre la Covid-19.

Mandatées par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), les équipes de Bolloré Transport & Logistics ont déployé des solutions logistiques dès l’atterrissage de l’avion à l’aéroport international d’Abidjan. Les 28 colis de vaccins Astra Zeneca d’un poids de 1,8 tonnes et les 25 colis de seringues de 3,8 tonnes ont ensuite été transportés, puis livrés au client, dans des conditions garantissant le maintien de la chaîne de froid.

Engagée dans la lutte contre la Covid-19, Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire met son expertise et ses solutions logistiques au service des acteurs de la lutte contre cette pandémie. Elle a en outre, fait don d’un dispensaire mobile pour les tests et offert des équipements pour renforcer les capacités de l’Institut National d’Hygiène Publique et de l’Institut Pasteur. Du gel, des masques et des vivres ont été également distribués aux populations.

« Grâce à nos 1500 collaborateurs ivoiriens, nous sommes heureux de contribuer à la mise à disposition de nos populations, des premières doses de vaccins contre cette maladie. Nous travaillons en étroite collaboration avec les autorités ivoiriennes et l’Unicef dans l’optique d’accompagner par notre savoir-faire, les opérations en faveur de la santé en Côte d’Ivoire », a indiqué Joël HOUNSINOU, Directeur général de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire.

À propos de Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire

Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire est spécialiste du transport, de la logistique et de la manutention portuaire. L’entreprise emploie aujourd’hui plus de 1 500 collaborateurs ivoiriens à travers notamment ses agences à Abidjan, San Pedro, Bouaké, Noé, Ferkessédougou et Ouangolodougou. L’entreprise participe activement au développement de la Côte d’Ivoire et s’investit dans l’amélioration des compétences de ses collaborateurs. Elle les forme à travers le Centre de Formation Portuaire Panafricain (CFPP) et développe des partenariats avec des établissements d’enseignement supérieur, à l’instar de l’Institut National Polytechnique Félix Houphouët-Boigny (INP-HB). Bolloré Transport & Logistics mène également des actions pour les populations en partenariat avec des associations pour l’aide à la scolarisation, à la réinsertion sociale des jeunes et pour leur sensibilisation à la préservation de l’environnement.

La rédaction

Challenges Radio

Read Previous

Le Ghana va lever 5 milliards USD sur les marchés internationaux

Read Next

Le samedi 6 mars, jour où il accomplissait son droit civique de citoyen, le président ivoirien Alassane Ouattara avait salué l’arrivée du Fpi pro-Gbagbo (Eds) dans le processus électoral et espéré que le scrutin se passe dans le calme. Si dans l’ensemble les élections se sont déroulées, dans l’ensemble dans le calme, il en est moins de l’engouement. Lors de la proclamation globale des résultats par la Commission électorale indépendante (Cei) ce mardi 9 mars, le président de cette Commission, Ibrahim Coulibaly Kuibiert, a déclaré que pour 2.788.022 votants sur 7.359.399 de personnes inscrites sur la liste électorale, et que le taux de participation est estimé à 37,88%. Ce résultat, selon des observateurs, illustre le manque d’engouement des électeurs, pour qui les préoccupations quotidiennes ont toujours été reléguées aux calendes grecques. Pour cette élection, exprimée par 2.705.838 suffrages, le Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) remporte le scrutin avec 137/255 sièges. Suivi de la coalition Eds-Pdci (50 sièges). Les indépendants ont eux raflé 26 sièges devant le Pdci qui s’en sort avec 23 sièges. Le parti Eds obtient 8 sièges tandis que le FPI d’Affi N’Guessan en a obtenu 2. Il faut rappeler aussi que les militants pro-Gbagbo ont pu reprendre leur ancien bastion (Yopougon) grâce à une coalition menée avec le Pdci. Le V Baoulé est resté la chasse gardée du Pdci tout comme les communes de Marcory et du Plateau. Le Rhdp confirme sa suprématie en raflant les 5 communes d’Abidjan y compris les circonscriptions de Bingerville, Anyama, Songon et dans les régions favorables à l’opposition (Mé, Agneby, sud-comoé) en plus de plusieurs autres localités.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *