Maroc-Israël : les représentations patronales scellent un partenariat stratégique inédit

L’accord de partenariat entre la Confédération générale des entreprises du Maroc, l’Israeli Employers and Business Organizations et la Federation of Israeli Chambers of Commerce permettra de multiplier les opportunités d’affaires entre les entreprises privées des deux pays.

Le processus de normalisation des relations entre le Maroc et Israël, entamé le 10 décembre dernier sur intermédiation des Etats-Unis, passe à une vitesse supérieure. Lundi, la Confédération générale des Entreprises du Maroc (CGEM) annonçait par voie de communiqué que son président, Chakib Alj, Dr Ron Tomer, président de l’Israeli Employers and Business Organizations (IEBO) et de la Manufacturers’ Association of Israel (MAI) et Uriel Lynn, président de la Federation of Israeli Chambers of Commerce (FICC) viennent de signer (par visioconférence) un accord de partenariat stratégique « afin de promouvoir les relations économiques et commerciales et le développement technologique entre le Maroc et Israël ».

Ce partenariat inédit qui intervient deux décennies après la fermeture en octobre 2000 du Bureau de liaisons israélien à Rabat et l »arrêt des relations diplomatiques entre les deux pays devrait permettre la création de fortes synergies entre les communautés d’affaires respectives dans les secteurs clés, mais aussi d’instaurer un échange d’informations et d’expérience dans des domaines d’intérêt commun tels que les échanges commerciaux, la R&D, l’innovation et la technologie.

« Il existe d’innombrables opportunités d’investissement que les secteurs privés marocain et israélien peuvent saisir ensemble sur le plan local, régional et international, au regard des avantages comparatifs dont disposent nos deux pays dans différents secteurs comme le tourisme, l’industrie, les énergies renouvelables, la technologie et l’innovation », a expliqué le président du patronat marocain, Chakib Alj.

Opportunités d’affaires dans plusieurs secteurs stratégiques

Dr Ron Tomer, a, pour sa part, déclaré que « les racines de nombreux Israéliens se trouvent au Maroc où, pendant de nombreuses années, une grande communauté juive a prospéré. Par conséquent, il est tout à fait naturel pour nous aujourd’hui de renouveler et de renforcer la relation entre nos deux pays, en créant un véritable partenariat à long terme en faveur de la promotion de la coopération commerciale ».

« Le Maroc pourrait être un pont de liaison avec l’Afrique du Nord pour les entreprises israéliennes. En outre, le Maroc offre, aux industries automobile, agricole, alimentaire, textile et chimique, une plateforme compétitive pour l’importation », a rappelé Uriel Lynn.

A noter que l’IEBO regroupe la Manufacturers Association of Israel (MAI), la Federation of Israeli Chambers of Commerce (FICC) et la Israeli Agriculture Organization (IAO).

Challenges Radio

Read Previous

Varsha Singh : « Il est crucial que les politiques fiscales en Afrique corrigent les inégalités économiques liées au genre »

Read Next

Maroc : les vols avec la France et l’Espagne suspendus

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *