Pétrole : le marché dopé par la campagne de vaccination contre la Covid-19 aux Etats-Unis

En chute libre depuis la pandémie du coronavirus en mars 2020, le prix du baril du pétrole brut commence à grimper. Ce lundi 14 décembre, il a frôlé les 51 dollars après avoir franchi la barre symbolique des 50 dollars jeudi dernier.

Il s’agit d’une première depuis le début de la pandémie qui a déjà fait plus de 1 million de victimes dans le monde. Le pétrole est en effet dopé par les campagnes de vaccinations annoncées notamment aux Etats-Unis, premier consommateur de brut au monde.

Le chef analyste de marché chez AvaTrade, Naeem Aslam, a indiqué que «les investisseurs sont convaincus que le vaccin (contre le Covid-19) ramènera la situation à la normale, et que la demande de pétrole va s’accélérer ».

Les États-Unis entament ce lundi, une vaste campagne de vaccination contre le covid-19, après des préparatifs express durant le week-end. Près de trois millions de doses devraient être disponibles d’ici mercredi 16 décembre 2020.

L’objectif est de vacciner quelque 20 millions d’Américains avant la fin de l’année et 100 millions avant le 1er trimestre 2021. Selon des sources médiatiques, le vaccin Pfizer-BioNTech a commencé à être expédié, ce week-end, en caisses réfrigérées à -70°C, depuis l’usine Pfizer du Michigan vers des hôpitaux et d’autres sites.

Challenges Radio

Read Previous

Félix Tshisekedi : « J’ai enduré des humiliations »

Read Next

Cérémonie de prestation de serment du président de la République : allocution de S.E.M. Alassane Ouattara

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *