Afrique-France: les enjeux des retrouvailles de Brazzaville

La France et ses ex colonies d’Afrique et territoires sous tutelle se retrouveront du 27 au 29 octobre prochain à Brazzaville, au Congo, pour concomitamment commémorer le 80è anniversaire de la libération de la France par les armées d’Afrique lors de la seconde guerre mondiale et la célébration du 60è anniversaire des indépendances des pays francophones.

En dépit de la crise sanitaire liée au Covid-19 qui impose diverses restrictions dont celles des grands mouvements populaires, Brazzaville, la capitale congolaise sera au centre d’un grand ballet diplomatique impliquant la France, ancienne puissance tutélaire, et les pays d’Afrique constitués d’ex colonies françaises ou des territoires sous tutelle des Nations unies, placés sous administration de la France.

Au-delà des retrouvailles de la « grande famille francophone », il est question pour la France, de renforcer son influence et un leadership quelque peu mis à mal depuis quelque temps au sein du pré-carré. En effet, la montée en puissance des autres pays dans le giron francophone, à l’instar de la Chine, des Etats-Unis ou de la Russie est loin de rassurer l’ex métropole qui craint de perdre d’énormes contrats et marchés.

Par Achille Mbog Pibasso

Challenges Radio

Read Previous

Reprise des vols avec des mesures barrières renforcées à l’aéroport d’Abidjan (Reportage)

Read Next

Centrale thermique d’Azito : quand Bolloré transporte le colis le plus lourd en Côte d’Ivoire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *