RDC : un crédit de 420 millions USD pour le projet de cuivre Kamoa-Kakula

Kamoa Holding Limited, la coentreprise holding du projet de cuivre Kamoa-Kakula, a obtenu une facilité de financement d’équipement d’un montant maximal de 176 millions d’euros (environ 211 millions USD) et une facilité d’acompte de 9 millions USD, ont annoncé les co-présidents d’Ivanhoe Mines, Robert Friedland et Yufeng «Miles» Sun, mardi 1er décembre.

« Kamoa-Kakula reste solidement sur la bonne voie pour commencer la production de cuivre de la phase 1 en juillet 2021, et ces deux facilités de crédit non dilutives au niveau du projet nous permettent de prélever des fonds au besoin pour exécuter l’usine de concentration de la phase 2 du projet d’expansion bien en avance sur notre calendrier précédent. Nous partageons cette vision d’optimisation et d’avancement du projet avec nos partenaires du projet Kamoa-Kakula », a commenté Robert Friedland.

En outre, Gold Mountains (HK) International Mining Company, une filiale de Zijin Mining Group, a fourni à Kamoa Holding Limited, une ligne de crédit à recours limité de 200 millions USD garantie par les stocks de minerai de pré-production du projet pour financer le concentrateur de phase 2. Selon Ivanhoe Mines, ce montant suffit pour couvrir le coût du deuxième module de concentration de 3,8 millions de tonnes par an (Mtpa) à la mine de Kakula – doublant la capacité de traitement de la mine de 3,8 Mtpa à 7,6 Mtpa.

Le projet de cuivre Kamoa-Kakula est une joint-venture entre Ivanhoe Mines (39,6%), Zijin Mining Group (39,6%), Crystal River Global Limited (0,8%) et le gouvernement de la RDC (20%).

N Mavinga

Challenges Radio

Read Previous

Un Nigérian d’origine désigné parmi les futurs responsables du cordon de la bourse américaine

Read Next

BRVM : La date de la première cotation de l’emprunt obligataire du Port de Dakar connue

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *